Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Partout, on parle ; on parle ; et on parle,
Mais personne ne bouge le doigt ;
Nos paroles volent comme des harles,
Et ne dépassent la voûte des toits.
 
On est offensé, et mécontent, et en colère : —
Nos voix dans les muettes rues
S’élèvent comme d’effroyables tonnerres ;
           Or à peine levées, elles sont tues…
 
Alors taisons-nous ! Oui taisons-nous !
Et laissons les Actes prendre la parole !
Laissons-les venger notre courroux !
Laissons-les de ce théâtre le premier rôle !
 
                                           F. NOUMARK WILFRIED KAMENAN    
Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0